Dépaysement total avec Le Vanola

La semaine dernière, je voulais tester avec mon cher et tendre un restaurant asiatique que je ne connaissais pas, et une amie m’a conseillé un resto Lao-Thaï qui pour elle est le meilleur asiat’ de Nantes : « Le Vanola ».

Quand j’ai réservé par téléphone, une dame m’a demandé à l’autre bout du fil « ce sera pour quel côté » ? C’est là que je me suis souvenu que Marie m’avait dit qu’on pouvait manger soit en mode « tradi » soit en mode assis par terre. Bien sûr, pour tester, et pour le côté atypique, j’ai réservé une table pour 2, par terre !

A peine arrivés, on nous dit « veuillez vous déchausser svp » ! C’est quand même assez drôle comme phrase dans un restaurant. On se croirait presque chez le docteur 🙂

En entrant dans la pièce c’est le dépaysement total, on n’est plus à Nantes, et ça fait du bien !
On s’est assis sur des coussins (nattes) très agréables dans une déco, certes un peu folklo mais avec son charme. Les plats sont vraiment savoureux et bien épicés. Le dîner s’effectue autour d’une table basse, allongé ou en tailleur, selon votre souplesse. La sculpture des légumes est à elle seule un petit chef d’œuvre (voyez plutôt sur la photo!). Petit bonus : même la serveuse se déchausse pour entrer dans la salle, quelque soit le nombre d’assiettes dans les mains ! Ah, et pour les nuls en maniement des baguettes, pas d’inquiétude, ici il n’y a que des fourchettes ! Et oui, tous les asiat’ n’ont pas les mêmes coutumes…

Parmi le grand choix sur la carte, on a pris :
– En entrée, des nems et samoussa,
– J’ai opté pour les magrets de canard sauce tamarin et riz sauté et mon jules a pris la spécialité : les larmes du tigre (fines tranches de bœuf marinées) et leur riz sauté.

34 Rue de Richebourg, entre la gare nord et Duchesse Anne.

le Vanola

 

 
vanola 3

Publicités

Big bravo à Little Wokyo

Ouvert depuis seulement 15 jours à 5 min à pied de la Gare Sud, le nouveau fast casual food (restauration rapide de qualité) basé sur la cuisine des woks, Little Wokyo, a déjà beaucoup de succès. On a goûté et on vous conseille d’y aller fissa si vous ne connaissez encore pas ! Sur place ou à emporter.

little wokyo

On a entendu parler de Little Wokyo juste après l’été, et d’une manière assez incongrue. En marchant dans la rue quartier Saint Mihiel, on est tombé sur une affichette du type annonce de garde d’enfant ou cours de guitare à domicile, qu’on trouve généralement en boulangerie ou en salle d’attente. Une image a attiré notre attention : un jeune et adorable chiot au regard aguicheur. Sous la photo, un mot indiquant que puisqu’on s’était arrêté pour regarder cette image, on avait qu’à continuer à lire ce qui suivait : un message annonçait l’ouverture du restaurant et présentait le concept, avec le nom de la page Facebook inscrit sur des languettes à déchirer. Autant vous dire qu’on a tellement trouvé que c’était une idée de génie que j’en ai pris une ! Et hop, à peine chez moi, je me suis empressée d’aller « liker » la page ! Et c’est ainsi que pendant 3-4 mois on a suivi l’activité débordante de Little Wokyo : avancée des travaux, photos de recettes toutes plus appétissantes les unes que les autres, photos insolites, et on a même participé au choix des chaises ! Bref, à force, on n’avait qu’une hâte : QUE ÇA OUVRE !!

Il a fallu attendre le 20 décembre que le rideau se lève, et encore, avec Maggy, nous n’étions pas disponibles, entre autres à cause des fêtes. Nous y sommes donc allées, ravies, jeudi soir.

Une fois la porte poussée, l’endroit correspond tout à fait à ce qu’on s’attendait, quoi que plus petit que dans notre esprit. Tant mieux, c’est plus intimiste. Reda, le maître des lieux, est aux fourneaux, et on l’observe cuisiner, un peu comme si on avait débarqué chez lui. Ça sent bon et l’univers est très agréable : design, moderne, et coloré. Maggy choisit le wok thaï et moi l’indien. A la caisse, c’est plus que raisonnable : une entrée, le wok et une boisson (+ un dessert, offert pile ce soir là grâce à un code Facebook, on est bien tombé !), on en a eu pour moins de 10 euros ! Sachant que tous les produits sont frais et que les desserts sont maison. Et pour couronner le tout, c’est très copieux. J’ai même cru que je n’arriverai pas à finir, mais c’était tellement délicieux que j’ai tout englouti sans m’en rendre compte. Les saveurs sont originales, les légumes sont croquants, les épices sont là mais pas trop, les pâtes sont fondantes… Un vrai plaisir des papilles !

little wokyoEt quand je vous ai dit que ça faisait un peu comme si on était chez Reda, ce n’est pas une blague, on a même pu discuter alors qu’il réalisait nos plats. On a appris pleins de choses :

  • le projet a été mûrement réfléchi pendant 4 ans alors qu’il faisait du marketing chez Cartier à Londres,
  • rien n’est posé au hasard : c’est le cabinet d’architectes Émulsion qui a conseillé Reda et conçu le design du restaurant avec l’aide d’une décoratrice d’intérieure,
  • si ça marche bien, il compte en ouvrir un autre dans le centre ville, et si ça marche vraiment bien, en ouvrir aussi ailleurs qu’à Nantes.

Avant de partir, on a même eu le droit à une petite surprise : la carte gold « I am little VIP bitch ». La classe 🙂 Merci Reda et big bravo à Little Wokyo !

Infos pratiques :
1 rue marcel Paul
09 51 20 48 16
La page Facebook de Little Wokyo
Du lundi au vendredi : 11h30 / 22h30
Le samedi : 19h / 22h30
menu
menu