Le « Grand Mess » au Lieu Unique, une expo décapante !

Théo Mercier

Théo MercierDu 2 mars au 28 avril, Le Lieu Unique accueille « Le Grand Mess », la nouvelle exposition du jeune plasticien français Théo Mercier.

J’y ai fait un tour aujourd’hui et je peux affirmer haut et fort : ça, c’est de l’art décoiffant !

Théo Mercier a conçu pour le Lieu Unique un dispositif scénographique pour présenter de manière originale et décalée des oeuvres anciennes revisitées, assemblées, décortiquées et des créations. L’artiste marie plantes, végétaux, masques, objets plus ou moins sexués, plus ou moins triviaux, plus ou moins identifiables aussi.

C’est une vraie invitation à embarquer dans une machine à voyager dans l’espace, mais sans conducteur. La destination ? Un pays qu’on ne connait pas mais qui semble à la fois étranger et familier.

Dans l’oeuvre de Théo Mercier, les objets font tout, les objets disent tout : fabriqués, imbriqués, emboités, assemblés, désossés … Comme dans un marché aux puces, ils sont pour certains vulgaires, pour d’autres précieux. Mais ils font tous sourire, voire même parfois rire !

Mais qui est Théo Mercier ? Artiste français, il est à la fois sculpteur, peintre et photographe. Après un diplôme de design industriel, c’est en autodidacte qu’il se plonge dans l’art contemporain. En 2009, il remporte le prix HSBC pour la photographie après être passé par l’atelier de Matthew Barney, artiste américain et grande figure de l’art contemporain. En 2008, il réalise sa première exposition personnelle à New York, à 25 ans.

Entrée libre
Du mardi au samedi, 13h – 19h
Dimanche, 15h – 19h
Pour les visites commentées (durée 1h), réservez auprès de la billetterie du mardi au samedi de 12h30 à 19h30 au 02 40 12 14 34 ou par mail à: billetterie@lelieuunique.com
– Samedi : 15h et 16h30
– Dimanche : 16h et 17h30

Le Grand Mess

Théo Mercier, L'archéologie pour les chiens, 2013 © Erwan Fichou

L’archéologie pour les chiens, 2013

Photos © Erwan Fichou

Publicités

L’histoire du photomaton du Lieu Unique …

IMG_20121229_153819

Ce samedi, la pluie bat son plein dans les rues de Nantes. Charlotte et moi courrons nous abriter au Lieu Unique. Alors que nous déambulons dans cette ancienne fabrique de biscuits LU, nos regards s’arrêtent dans un coin sombre. Au fond, à droite du piano, des néons rouges arborent un « Foto automat ». Comme tout droit sorti d’un film espagnol des années 70, ce photomaton vintage prend 4 poses différentes en noir et blanc.
IMG_20121229_153309

Évidemment nous ne résistons pas à l’envie de passer derrière le rideau opaque. Tout excitées, nous répétons quelques grimaces avant d’insérer 2 € dans la vieille machine. À peine l’automate a avalé la pièce que le premier flash fait dilater nos pupilles. Surprise !!!! On ne pourra pas être plus naturelle ! Sans plus de temps de réfléchir, les poses s’enchaînent. Il faut attendre 4 minutes avant que la planche n’apparaisse. Le résultat est là, inimitable !
On aurait pu passer notre après-midi tellement c’était drôle ! À faire et à refaire !